Mes 10 conseils pour vendre efficacement votre bien immobilier !

Mes 10 conseils pour vendre efficacement votre bien immobilier !

Mes 10 conseils pour vendre efficacement votre bien immobilier !

La vente d’une maison ou d’un appartement doit se préparer minutieusement. Pour mettre tous les atouts de votre côté, découvrez mes 10 conseils pour vendre votre maison rapidement et dans les meilleures conditions.

1) Estimez votre bien au juste prix

L’estimation est l’étape la plus importante pour la vente.

L’idéal est de demander plusieurs estimations à des agences immobilières. Ainsi, vous pourrez les comparer et le mettre au juste prix. Si vous le surestimez, vous risquez d’attendre longtemps avant de le vendre, voir même de perdre toute crédibilité sur le marché immobilier.

2/ Faites établir les diagnostics immobiliers

Pour vendre votre maison ou appartement, vous devrez faire établir les diagnostics obligatoires. Ces documents devront impérativement être remis aux acquéreurs avant la signature d’une promesse de vente.

Attention tous les diagnostics n’ont pas la même durée de validité, mais il vous sera possible de « négocier » le renouvellement gratuit de vos diagnostics avec la société que vous aurez mandatée.

Quels sont les diagnostics immobiliers obligatoires ?

  • DPE & GES : Validité 10 ans
  • Amiante : Validité illimitée si négatif
  • Plomb : Validité illimitée si négatif
  • Termites : Validité 6 mois
  • Le Gaz : Validité 3 ans
  • L’installation électrique : Validité 10 ans
  • Etat des risques et pollutions ( Ex ESRIS ET ERMNT) Validité de 6 mois
  • Loi carrez : Illimitée si aucun travaux

En outre vous devrez réaliser

  • Le contrôle de l’assainissement individuel ou collectif  ( validité 3 ans)

Le but de tous ces diagnostics immobiliers est d’être le plus transparent possible avec votre acquéreur et de le rassurer sur l’état du bien qu’il souhaite acquérir.

3) Soignez votre intérieur pour les visites.

Vendre efficacement, nécessite de préparer votre logement aux yeux de vos visiteurs, qui n’auront que le temps d’une visite pour se projeter et se faire une bonne opinion de votre bien.

Il est prouvé qu’on vend plus vite un appartement remis au goût du jour, débarrassé d’un mobilier parfois très encombrant ou trop personnalisé.

Par ailleurs, cela ne permettra pas à vos acquéreurs d’avoir des axes de négociations en votre défaveur.

Vous veillerez plus particulièrement à :

  • A bien ranger et nettoyer votre intérieur et extérieur
  • Réparer ou finir ce qui doit l’être
  • Attacher les animaux
  • Proscrire les décorations trop personnalisées
  • supprimer les éventuelles odeurs gênantes ( humidité, repas, animaux etc…)

Un agent immobilier, est en mesure de vous conseiller et vous aider à énumérer ce qui doit être réaliser ou vous pouvez également demander l’intervention d’un spécialiste du «home staging » qui peut parfois se révéler efficace pour mettre en avant tout le potentiel de votre bien.

Vous n’aurez pas deux fois l’occasion de faire une première bonne impression!

 

4 ) Optez pour une agence efficace et disposant d’une bonne visibilité en France et à l’étranger.

L’agent immobilier dispose de nombreuses compétences en droit,  urbanisme, fiscalité, négociation, photographie etc… ainsi que des moyens de diffusion que vous n’avez pas. Il existe une multitude de sites de diffusion immobilière et il serait dommage de ne compter que sur « Le Bon Coin ».

Il assure les visites, les démarches administratives. De plus, il sait repérer les «promeneurs » des véritables acquéreurs ayant un réel projet en adéquation avec le bien que vous proposez . Enfin, il pourra vérifier leur financement pour vous sécuriser.

Assurez-vous que l’agent met votre bien en valeur, et qu’il y inclut de belles photos et pourquoi pas des visites virtuelles ou vidéo.

La qualité des images est vitale et doit donner envie de visiter votre logement.

Exigez des comptes-rendus de visites et une stratégie de commercialisation

Pour savoir précisément si votre agent fait son travail correctement, exigez des comptes-rendus de visites à intervalles réguliers.

Demander lui quelle stratégie de commercialisation il vous propose.

Fuyez les agents qui ne prennent pas le temps de vous écouter . Vous payez pour un service qui doit vous apporter une réelle valeur ajoutée.

5)Préparez votre dossier de vente

Mon conseil : préparez un dossier avec tous les documents, que l’acquéreur potentiel est susceptible de vous demander :

  • Factures liées à des travaux
  • Factures énergétiques et eaux
  • Impôts fonciers
  • Diagnostics
  • Tous les documents liées à la construction pour les maison de moins de 10 ans

6) Loi ALUR : quels sont les documents à fournir ?

En tant que vendeur, vous avez une obligation d’information. Si vous vendez un bien en copropriété, la loi ALUR (loi pour l’Accès au logement et un urbanisme rénové) adoptée en mars 2014, liste les documents que vous devez préparer en amont de la signature. Ces documents concernent la copropriété, son état et son fonctionnement.

 Liste des documents loi ALUR

  • L’état daté que vous devez demander à votre syndic ( généralement demandé par votre notaire)
  • le règlement de copropriété et actes modificatifs
  • les procès-verbaux des assemblées générales sur les 3 dernières années
  • le carnet d’entretien de l’immeuble
  • le diagnostic technique global de l’immeuble

7) Soyez attentifs aux offres d’achat

Mon conseil si le futur acquéreur vous fait une offre à la baisse, ne refusez pas forcément tout de suite ! Dites plutôt que vous allez y réfléchir et que vous le rappellerez prochainement et/ou faite une contre proposition si cette dernière est trop basse.

8) Offre d’achat et compromis de vente… quelle différence ?

L’offre d’achat est un document unilatéral et la promesse de vente ou compromis de vente, est un contrat entre les vendeurs et les acquéreurs.

L’offre d’achat est un document important qui ne doit pas être négliger. Il engage le vendeur à vendre le bien et il permet de fixer les conditions de la vente ( ex: prix, conditions suspensives, durée de l’offre etc…)

Rétractation : L’acquéreur pourra revenir sur sa décision à tout moment jusqu’à la signature du compromis de vente.

Le compromis de vente sera rédiger et signer chez votre notaire et contrairement à l’offre d’achat, il engage cette fois-ci les deux parties. Ainsi, les conditions inscrites sur l’offre d’achat seront alors reprises dans la promesse de vente.

Rétraction : Depuis 2015, le délais de réflexion après signature d’une promesse de vente est passé de 7 jours à 10 jours.

9)Respectez votre engagement avec votre agence immobilière

Si vous passez par une agence immobilière : vous ne pouvez pas vendre sans elle, à un acquéreur que l’agence vous aura présenté, sous prétexte que vous éviterez ainsi de lui payer ses honoraires.

Un mandat simple ou exclusif vous engage au minimum 3 mois.

Je conseille le mandat exclusif, statistiquement  permet de vendre plus rapidement qu’un mandat simple et offre beaucoup plus de satisfaction.

Le mandat simple permet à plusieurs agences de vendre en simultanée. Ainsi votre maison sera affichée à des prix différents, avec parfois une communication aléatoire, cela donnera l’impression que vous êtes très pressés de vendre et par conséquent vous serez soumis à des offres plus basses que le prix demandé.

 

10) Ayez une véritable stratégie de vente

Si votre bien ne se vend pas … Appelez moi vite et rencontrons nous 😉